Actualités Proch'é Bio

  • Pourquoi faire sa lessive soi-même ?

    Nouvelle mode ou réel avenir ? Le DIY (pour Do it yourself ou fais le toi même) à le vent en poupe. En tête de ligne : la lessive. Le laver plus blanc que blanc ou la nouveauté “les lessives qui lavent les taches invisibles” (si si regardez un peu la télé) à grand renfort de produits chimiques, toxiques, bioaccumulant et vendu tout ça dans des publicités au milieu de la nature verdoyante, énerve quelque peu nos âmes écolo.

    On a tous de plus en plus conscience que nos produits d’entretien, que nous utilisons à la maison, ont un fort impact sur notre santé et l’environnement au sens large. Donc le DIY semble la solution. Oui mais c’est long, compliqué, ça lave pas… Pas du tout ! On vous explique.

    La lessive en DIY est plus économique

    Et oui faire ça lessive maison est vraiment très économique (moins de 1 euros le litre pour notre part). Pas besoin de beaucoup d’ingrédients pour avoir une lessive qui lave !

    Une lessive aussi moins chère vous aurez beau chercher vous ne trouverez pas ! Même chez les enseignes les moins chers vous les trouverez souvent aux alentours des 2 à 3 euros le litres (pour des lessives liquides).

    La lessive maison est plus écologique

    Les lessives conventionnelles sont formulées à partir de nombreuses molécules chimiques et de tensioactifs agressifs. Et devinez ou tout cela finit ? Dans nos stations de traitement des eaux usées qui sont bien incapables d’éliminer ces substances en totalité. Au final ces substances chimiques se retrouvent dans la nature et fragilisent énormément les écosystèmes aquatiques.

    Faire votre lessive vous même vous permet de réellement savoir ce que vous utilisez. Le greenwashing est très présent chez les fabricants de lessive. Un bidon vert, une appellation “lessive écologique à base de savon de Marseille”  (notez le “à base”) et hop le tour est joué on se rachète une conscience.

    A la différence des cosmétiques , avec l’appellation INCI, la réglementation n’impose pas aux fabricants de produits ménagers d’afficher la composition de leurs produits. Moralité, vous n’avez  aucun moyen de vérifier si votre lessive contient ou non des ingrédients controversés.

    Les artisans que nous avons choisis, la plupart fabricant aussi de cosmétiques, jouent le jeu et affichent clairement la composition. En même temps c’est facile pour eux en général il n’y a qu’un ingrédient : du savon !

    Les dangers des lessives conventionnelles ?

    60 millions de consommateurs ont fait une enquête là- dessus. Globalement rien de bon ! Et plus une lessive sera efficace, lavant plus blanc que blanc, ou lavant des taches invisibles… plus la composition sera catastrophique.

    Au-delà des dangers de la flore aquatique, nous nous exposons grandement. Il restera toujours des résidus dans les fibres, fibres qui seront au contact de notre peau toute la journée. Des plaques, une peau avec des rougeurs, des irritations…. Vous utilisez quoi comme lessive ?

    Les compositions des lessives conventionnelles ?

    C’est un véritable cocktail détonant, la liste est longue :

    • substances issues de la pétrochimie
    • EDTA / NTA (adjuvant anticalcaire, perturbateur endocrinien)
    • Enzymes (accélérateur de réaction, allergisant)
    • Tensioactif cationique (conservateur, allergisant)
    • Polycarboxylate (adjuvant anticalcaire, perturbateur endocrinien)
    • Perborate de sodium (agent de blanchiment, perturbateur endocrinien)
    • Phosphates / Phosphonates (adjuvant anticalcaire, polluant)
    • Azurant optique (additif blanchissant, polluant et allergisant)
    • Parfums de synthèse (souvent nous mettons en garde contre les possibles effets allergisants des huiles essentielles, surtout chez les enfants et femmes enceintes. Imaginez ici les effets…).

    Oui mais est-ce que la lessive maison lave ?

    Un gros OUI et ce même à basse température.

    Notre linge n’est au final que très peu sale, un vêtement que l’on aura porté un ou deux jours, ne sera au final que poussiéreux, empreint de notre transpiration, donc oui une lessive en DIY lave très bien.

    Maintenant il peut arriver que l’on ai fait une tache sur une chemise ou autres, surtout si on a des enfants, il suffira de doubler la quantité de lessive ou d’utiliser des agents détachant naturels comme le percarbonate de sodium ou le bicarbonate de soude.

    Des inconvénients ?

    Il faut bien qu’il y en est ! Tout ne peut pas être tout rose, ou vert, dans le monde de l’écologie. Ce n’est pas pour rien que l’ont a été conquis par le chant des industriels.

    Les premiers temps vous aurez l’impression que le linge n’est pas propre. Ceci est dû au fait que les industriels nous ont durant des décennies fait associer odeur à propreté (c’est comme la mousse pour le bain). Mais le linge doit-il vraiment avoir un parfum florale, ou de champs de lavande ? Si on ajoute le parfum de nos savons corporels, de nos déodorants, de nos parfums…. ça commence à faire beaucoup non ?

    Le savon naturel utilisé peut parfois encrasser votre machine. Une solution ? une fois par mois un cycle à vide, a chaud, avec du vinaigre blanc et hop le tour est joué.

    Le mélange étant naturel , il peut arriver qu’il décante. C’est tout a fait normal, pensez à l’agiter un peu avant utilisation.

    Il faut la faire… Et oui cela peut-être bloquant, mais si vraiment le DIY n’est pas votre truc, nous avons des lessives basées sur ces mêmes recettes et toute prête ici.

    Comment fabrique-t-on ce mélange ?

    Rien de plus simple, pour 1 litre de lessive (plus il suffit d’adapter les doses) :

    • 50 g de savon en copeaux. Les recettes préconisent souvent le savon de Marseille. Nous préférons le savon saponifié à froid, nous n’avons rien contre Marseille et son savon mais la fabrication de ce savon, en chaudron, à un impact écologique un peu plus élevé. Plus d’informations. Et l’efficacité est au final la même avec les savons à froid.
    • 1 cuillère à soupe de Bicarbonate de soude
    • 1 litre d’eau très chaude, limite bouillante, plus l’eau sera chaude plus facile sera la dissolution du mélange (attention à ne pas se brûler !)
    • 1 contenant de 1 litre
    • Un peu d’huile de coude !

    Des difficultés pour réaliser le mélange ?

    Parfois le mélange se réalise mal, le savon a du mal à se dissoudre, nous vous proposons une méthode alternative, un peu plus longue :

    • Faites chauffer la quantité d’eau nécessaire dans une casserole, à la limite de l’ébullition
    • Retirer la casserole du feu
    • Ajouter le savon + le bicarbonate de soude
    • Utilisez votre bon vieux mixer à soupe
    • Attention aux projections dans les yeux, même si non dangereux, le mélange peut-être très irritant
    • Attendez que l’eau refroidisse et la formation de mousse retombe
    • Et remplissez votre bouteille !

    Du vinaigre blanc dans le mélange ?!?

    On lit parfois sur le net des recettes ou il est question de mettre du bicarbonate de soude et du vinaigre blanc dans le mélange… Surtout pas !!

    Le vinaigre est un acide (on ne vous l’apprends pas), le Bicarbonate de soude est une base (on vous l’apprends peut-être ?) et qu’obtiens-t-on en mélangeant les deux ?

    De l’eau, salée (si on mélange parfaitement les deux), et un joli volcan en prime (et oui le bicarbonate va dégager du CO2)

    Mélanger du vinaigre et du bicarbonate de soude c’est juste éliminer, atténuer, les effets des deux. Donc non ne faites surtout pas ça.

    Les taches, surtout organiques (nourritures), seront plus facilement nettoyées avec le bicarbonate de soude (pH alcalin) que le vinaigre blanc (pH acide). De plus, le pH alcalin sera moins traumatisant pour les fibres de vos vêtements (toutes proportions gardées bien évidemment).

    Le dosage ?

    Nous préconisons 80 ml pour du linge peu sale de tous les jours, et d’augmenter la quantité suivant la saleté, faites des essais ! Besoin d’un doseur ? c’est ici 

    Pas de parfum ?

    Et si vous mettiez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ? D’orange ? De citron…? Faites vos expériences vous-même !

    Attention car les huiles essentielles peuvent parfois, dans de rare cas, créer des réactions allergiques, faites attention au dosage.

    Conquis ? Curieux ? retrouvez notre kit testé et approuvé !

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top