Actualités Proch'é Bio

  • Faut-il faire confiance au Bio ou aux promesses des cosmétiques ?

    Soyez critiques et résistez aux chants des sirènes !

    De nos jours nous sommes nombreux à penser que notre façon de consommer doit changer, évoluer. Nous sommes de plus en plus sensibles aux différents scandales alimentaire ou cosmétique du passée. Les industriels l’ont compris eux aussi. Certains ont une réelle démarche dans leur façon de penser leurs produits, c’est le cas de toutes les marques que nous vendons.

    Mais d’autres industriels, peu scrupuleux, vont faire un peu de Greenwashing sur leur produit en rajoutant un ingrédient naturel, Bio et ainsi vous faire croire que leur produit est devenu sain pour votre peau et l’environnement…

    Un exemple ?

    Nous ne partirons pas en guerre contre certaines marques, ce n’est pas le but de la manœuvre. L’idée étant juste de vous faire voir qu’il est aisée d’être critique. Mais prenons un exemple d’un savon liquide venu de Marseille qui se veut doux et sain pour votre peau. Nous ne blâmons pas tous les savons de Marseille, même si la fabrication de ce savon ancestral n’est au final pas des meilleurs pour l’environnement, nous en parlons dans cet article sur la saponification à froid.

    INCI

    La seule chose qui ne peut vous mentir c’est de lire les étiquettes et surtout les ingrédients INCI. Donc que trouvons-nous dans ce savon soi-disant ultra-doux…

    • Sodium laureth sulfate : exempt des produits proch’é Bio, ce dernier est un tensioactif sulfaté ionique fort issu du sodium lauryl sulfate après une réaction synthétique (non issue de la chimie verte). Sa fabrication, extrêmement polluante, se fait à partir d’oxyde d’éthylène qui est un gaz très dangereux pour la santé humaine (là c’est l’environnement dans tous les sens du terme qui en prend un coup). Son but ? vous laver, enfin, vous décaper ! Entre nous,  vous sentez-vous à  ce point sale tous les jours  pour avoir besoin de détergent si agressif, surtout pour un savon ultra-doux… Son deuxième but faire de la mousse ! mais comme nous l’avons déjà vu, la mousse ne lave pas !
    • Cocamidopropyl Betaine : idem absent de nos marques. A nouveau un tenson-actif, il n’y en avait pas assez. Son but ? Il vient adoucir les tensioactifs plus agressifs comme les anioniques sulfatés de type Sodium Laureth Sulfate ou encore Sodium Lauryl Sulfate. Du coup pourquoi ne pas avoir mit que celui-ci  ? L’interet de ces tensioactifs pour l’industriel ? le prix de fabrication qui peut être extrêmement bas, ça laisse plus de marge pour la publicité. Ce produit est autorisé en Bio mais de plus en plus controversé à cause de son pouvoir allergène fort.
    • Polyquaternium-7 : idem ne cherchez pas, absent des produits que nous vendons. Polymère non biodégradable qui pollue les océans (dommage pour un produit fabriqué proche de la mer). C’est un polymère de synthèse, on l’utilise beaucoup pour vous rassurer sur les produits “sans silicone” mais son but est le même. En général utilisé pour les shampoings, afin que vos cheveux soient beaux, soyeux, brillants (sains..?) on se demande pourquoi il est dans un savon liquide ?
    • Laureth-4 : Pareil, il n’y en a pas dans les produits Proch’é Bio. Un dérivé du PEG (polyéthylène glycol). Fabriqué une fois de plus grâce à l’oxyde d’éthylène…A éviter sur des peaux endommagées ou fragiles (dommage pour un savon ultra-doux…). Idem produit non biodégradables et extrêmement polluants. Son but ? Favorise la formation de mélanges intimes entre des liquides non miscibles en modifiant la tension inter faciale (eau et huile). En gros il évite l’effet “mal mélangé” des savons bio, pour le coup les produits que nous vendons peuvent avoir cet effet-là.

    etc….

    En tout ce n’est pas moins de 26 ingrédients pour formuler ce savon liquide qui nous vante des mérites de peau douce et apaisée…

    Chez proch’é Bio aucun additifs inutiles ne sont ajoutés, aucun parfum sauf des huiles essentielles pour apporter une touche parfumée (il est vrai beaucoup moins persistant que la plupart des savons de grandes surfaces).

    Et du coup c’est moins de 6 ingrédients par formulation ! Parfois juste 2 ou 3.

    Une fois de plus ne nous croyez pas, faites l’exercice chez vous avec vos produits cosmétiques, c’est un peu long mais avec Proch’é Bio cela ira beaucoup plus vite !

    Retrouvez nos vrais savons surgras qui vous laisseront une vraie peau douce cet hiver !

     

     

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top